Le processus de guérison d’une blessure émotionnelle (1)

pierre zen

 

Dans l’article relatif au pardon, j’ai fait allusion au processus de guérison d’une blessure émotionnelle. Je souhaiterais présenter ici ce processus plus en détails.

Les différents plans

Afin de circonscrire l’objet de cet article, je précise qu’il n’est pas question ici de la guérison sur le plan purement physiologique, qui est du ressort médical, mais de la guérison sur les plans psychique et émotionnel.

Une blessure émotionnelle peut survenir lors de faits graves comme de la maltraitance, des abus, l’abandon, l’humiliation… Elle peut également être ressentie suite à des faits moins graves mais dont la répétition est dommageable : dénigrement, dévalorisation, rejet, absence de tendresse ou d’empathie…

Les blessures qui se marquent de façon profonde et durable sont la plupart du temps des blessures d’enfance. Pour peu que l’enfant n’ait pas eu la possibilité d’exprimer pleinement ses émotions au moment des faits, celles-ci sont réprimées au plus profond de lui et subsistent pendant des années sous forme de tensions dans son corps qui, « cérébralisées », peuvent se transformer en névroses.

Ainsi, une personne ayant subi des attouchements durant son enfance risque d’avoir des blessures durables sur les plans psychique et émotionnel, dès lors qu’elle aura intériorisé de fortes émotions de peur, de colère et de tristesse, de même qu’elle aura été profondément affectée dans son amour et son estime de soi, dans son rapport au corps et à la sexualité, dans sa relation au sexe opposé…

Ces plans psychique et émotionnel constituent notre ego, notre personnalité ; laquelle inclut l’ensemble de nos crispations émotionnelles refoulées et de nos constructions mentales.

Dans le domaine spirituel, c’est la guérison de nos blessures sur chacun de nos plans qui, au final, permet l’alignement de ces plans dans un même axe ; cet alignement emmenant vers la paix intérieure puis à l’illumination.

S’il n’y a pas lieu de parler de blessure et de guérison sur le plan spirituel, l’âme étant par nature parfaite, la guérison de nos blessures sur les plans psychique et émotionnel est cependant une étape nécessaire sur le chemin de l’évolution spirituelle.

Les différentes thérapies

Si la médecine, la psychologie et la psychiatrie classiques soignent sur les plans corporel et psychologique, il n’en va généralement pas de même pour le plan émotionnel, et tout ce qui touche à l’inconscient en général. Un accompagnement verbal ou la prise de médicaments (antidépresseurs…) sera en effet insuffisant pour guérir ce type de blessures.

Or, pour qu’une guérison soit totale, il faut que la blessure soit refermée sur chaque plan atteint.

Pour la plupart d’entre nous, notre mental a pris une place tellement prédominante qu’il nous est aujourd’hui difficile d’avoir accès à nos émotions et à notre « petite voix intérieure ». Pour accéder aux blessures sur le plan émotionnel, il est dès lors souhaitable de passer par des thérapies psycho-corporelles, dont la spécificité est de pratiquer un travail non seulement sur la psyché mais également sur le corps, qui est vu comme un chemin d’accès vers les émotions et l’inconscient.

Il existe de nombreux types de thérapie psycho-corporelle : Respiration consciente (ou Rebirth), Méthode de libération des cuirasses (MLC), Art-thérapie, Technique de libération des émotions (EFT), différents types de massages… A chacun d’apprécier celle qui correspond le mieux à sa sensibilité.

De même, plusieurs voies de développement personnel privilégiant le corps et le mouvement, tel le Tantra, la Biodanza ou la Danse des cinq rythmes, ont de façon indirecte de réels effets guérissant et voient leurs outils employés dans des cadres thérapeutiques.

Dans le cadre du présent article, je renverrai plus spécifiquement au Tantra (incluant le massage tantrique) et à la Respiration consciente, qui sont les deux outils que j’utilise au quotidien. En laissant le mental au repos et en connectant aux émotions, ces deux pratiques permettent l’évacuation des mémoires traumatiques et facilitent les prises de conscience qui permettront de progresser dans le processus de guérison.

Didier de Buisseret

La suite de cet article se trouve ici.

4 commentaires pour “Le processus de guérison d’une blessure émotionnelle (1)

  1. Pingback: La guérison d'une blessure émotionnelle

  2. Pingback: Accueillir la jalousie. Découvrez comment se libérer d'un sentiment

  3. Racine Sylviane

    Une autre manière de guérir les « blessures émotionnelles » est issue de la pratique taoïste, Qi Gong avec les 7 respirations taoïstes qui libèrent les flux d’énergie ou le Tao Yoga. La libération des souillures passées de l’enfance ou de sa lignée féminine s’accompagne d’une véritable expansion de conscience similaire à celle vécue lors de massages tantriques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *